Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » Tribunes 2011 » Tribune de l’opposition de décembre 2011


dimanche 4 décembre 2011
Tribune de l’opposition de décembre 2011

— Conseil municipal du 27 octobre : nouveaux projets immobiliers, le quartier du Hameau menacé.

Conseil municipal du 27 octobre : nouveaux projets immobiliers, le quartier du Hameau menacé

De très nombreux dossiers attendaient les conseillers municipaux en cette fin octobre. Parmi ceux-ci figuraient en bonne place les projets immobiliers que l’équipe municipale souhaite mettre en place dans la prochaine période.

Entre une nouvelle révision du PLU   (programme local d’urbanisme) et la création d’une ZAC (zone d’aménagement concertée) c’est surtout ce dernier point qui a fait l’objet d’une longue intervention des élus de l’opposition. Prétextant le besoin de développer le « quartier » ouest de la commune (Zone d’emploi NOVEOS   et Parc technologique notamment) le maire souhaite également y intégrer une partie du quartier pavillonnaire du Hameau.

Ce vieux quartier du Plessis constitue selon lui, « une enclave » (cf. rapport de présentation de la délibération n°16). Toujours selon le rapporteur, son incorporation au périmètre de cette opération permettra de valoriser ses atouts. Belle déclaration d’intention si elle n’était pas suivie d’un aveu de taille, quelques lignes plus tard où il est indiqué que : « la Ville du Plessis- Robinson souhaite travailler sur la mixité de cette zone, permettant de faire pénétrer la ville dans ce quartier jusque là relativement à l’écart, de poursuivre son développement incité par les normes supérieures telles la loi sur le Grand Paris et le Schéma Directeur de la Région Île de France ».

Quand on sait que le Grand Paris préconise la construction de 70 000 logements par an, les ambitions du maire sont claires : il faut à terme construire du logement collectif sur le secteur du Hameau ! Propriétaires de pavillons depuis plusieurs dizaines d’années, votre parcelle intéresse la mairie.

Les conseillers d’opposition (communistes et socialistes) ont voté contre tous ces projets.

Bien sûr il y aura une enquête publique, c’est obligatoire et c’est la loi. Il faut absolument que tous les habitants se mobilisent contre ce projet. Il vise, comme d’autres, à faire disparaître les vieux quartiers du Plessis, au profit d’immeubles savamment colorés qui nous rappellent Disneyland.

Les travaux incessants, une circulation automobile de plus en plus présente tous les jours où les embouteillages se succèdent, font de plus en plus du Plessis une ville où la tranquillité devient une utopie. Les besoins en équipements publics sont tels que les écoles réhabilitées sont à peine remises en service qu’elles s’avèrent déjà trop petites. Nous avons également confirmé notre refus de nous engager plus avant dans le projet de PPP   (partenariat public privé) qui à peine voté fait déjà l’objet d’avenant. Il faut savoir que le maire a signé le contrat cet été avec une entreprise dont la totalité du financement est assurée par DEXIA, banque franco belge en quasi faillite. Une vraie bonne affaire financière dont nous continuerons à vous tenir au courant, tant le risque financier est grand pour notre commune.

Les élus de la liste "Mieux vivre au Plessis-Robinson"

B. Marquaille, B. Maubras, C. Leroy, M.-L. Florentin, M. Hurpeau


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste