Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » P. Pemezec vote FN !


jeudi 23 février 2012
P. Pemezec vote FN !

P. Pemezec a une fois de plus les honneurs de la presse. Cette fois-ci, c’est pour ses accointances avec le Front National.

Cela n’est qu’une mini-révélation pour bon nombre de Robinsonnais habitués aux propos très déplacés, mais Claire Checcaglini de Mediapart en fournit maintenant clairement l’illustration.

Au-delà des éléments qui pourraient amener Monsieur Pemezec devant la justice pour s’expliquer, notamment sur le refus d’attribuer des logements sociaux à des « arabes », le PS s’interroge et demande s’il existe toujours une droite véritablement républicaine.

Deux extraits du livre :

"Je vote à droite, donc je ne me suis jamais trompé d’adversaire, voilà." "Au deuxième tour de la présidentielle, j’ai voté Jean-Marie Le Pen."

"Je participe aux commissions d’attribution des logements sociaux à l’office départemental des Hauts-de-Seine. Et je peux vous dire qu’au Plessis, il n’y a pas beaucoup d’Arabes. Je fais très gaffe."

Claire Checcaglini s’est faite passer pour une militante frontiste en recherche de parrainages pour Marine Le Pen. Elle a rencontré P. Pemezec pour un entretien très cordial. Ce petit florilège de déclarations intimes, supposées rester entre amis, permet enfin de mettre au grand jour les véritables orientations du maire. Pour nous, cela n’est pas une surprise : lors des dernières élections cantonales, Juana Altamirano avait par exemple eu à subir de nombreuses insultes de la part de P. Pemezec et de certains de ses militants.


Le FN et l’UMP Philippe Pemezec par Mediapart

Au moins, maintenant, les choses sont claires.

PDF - 42.1 ko
Lettre de B. Marquaille à F. Copé

En attendant d’éventuelles poursuites en justice, il reste cependant à savoir où se situe réellement monsieur Pemezec dans l’échiquier politique. Le PS, par une lettre de Benoît Marquaille, interroge F. Copé, secrétaire général de l’UMP sur sa position : P. Pemezec est-il représentatif de la pensée de l’UMP ? Existe-t-il encore une droite républicaine en France ?

A la suite des propos discriminatoires qu’aurait tenu le maire du Plessis-Robinson, Martine Gouriet, au nom du groupe socialiste, a saisi le Procureur de la République de Nanterre afin qu’une enquête soit ouverte sur ces allégations d’une extrême gravité.

PDF - 7.7 ko
Lettre des conseillers socialistes à P. Devedjian

Les conseillers socialistes ont écrit au président du Conseil Général des Hauts-de-Seine pour lui demander de prendre toutes les mesures nécessaires face à ces pratiques inadmissibles et illégales, si elles étaient avérées, de son vice-président chargé du "développement durable, de l’aménagement du territoire et de l’égalité des chances" (le dire vite et sans rire).

Les élus PS ont également interrogé l’actuel président de l’Office Départemental (OPDH 92) pour connaître les critères d’attribution des logements et pour qu’il s’assure qu’aucune discrimination n’est pratiquée au sein de l’OPDH 92.

Lire également, parmi les nombreux articles dans la presse ;

- l’article du Parisien ;
- l’article du Point ;
- sur le site du Journal de Robinson.


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste