Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Conseil Municipal du 4 juillet 2013 : La restructuration de


lundi 8 juillet 2013
Conseil Municipal du 4 juillet 2013 : La restructuration de l’école Joliot Curie

Tant annoncé, tant reporté… le conseil municipal du 4 juillet 2013 a permis d’annoncer que l’extension de l’école Joliot Curie venait de trouver son architecte. Il s’agit de Marc FARCY qui connait bien la ville (et manifestement c’est réciproque) puisqu’il y a déjà construit les résidences dites du « dôme du Plessis », de « l’Hirondelle »… et a réhabilité l’école Louis Hachette.

La délibération consiste à valider (ou non) le choix du jury. La ville affiche quelques images du projet lauréat. A la question de l’opposition demandant à voir les autres projets pour voter en toute connaissance de cause, le maire ment ou se trompe (lequel est le pire ?) en affirmant qu’il n’est pas possible de remettre en cause ce choix. Le maire n’est pourtant pas débutant en matière de concours et il devrait savoir que l’avis du jury n’est que consultatif et que le conseil municipal est souverain. En d’autres circonstances, pour le pôle culturel, le maire avait déjà, disons le pudiquement, fait une erreur en considérant que l’indemnité du lauréat n’était pas une avance sur les études : il avait ainsi offert 150 000€ au lauréat … c’est vrai que le budget du pôle n’en n’est pas à cela près !

Malgré une réhabilitation globale menée en 2004 qui consistait déjà, entre autres, à restructurer les écoles maternelle et élémentaire et le centre de loisirs, l’école est déjà trop petite pour accueillir le flux des nouveaux habitants de la « cité Jardins ». Cette extension devrait donc permettre au groupe scolaire d’accueillir à la rentrée 2015, 25 classes primaires, un accueil de loisirs et un espace de restauration plus adapté. Nous avions prévenu (et le faisons encore notamment dans nos oppositions au PLU  ) la majorité sortante sur la nécessité de prévoir les équipements publics avant (ou au pire pendant) la construction de nouveaux logements. Préférant faire d’autres investissements (PPP  , vidéo-protection…), la majorité se retrouve à gérer une situation de surcharge et à faire des vœux pour que la nouvelle école soit disponible à la rentrée 2015. C’est loin d’être assuré puisque les études de conception vont durer au moins un an et que les travaux (mené de surcroît en site occupé, c’est à dire avec les enfants dans les lieux) risquent de durer plus de 12 mois. Gageons plutôt sur une ouverture pour la rentrée 2016 ! Si les Robinsonnais nous élisent en mars 2014, nous pourrons vous indiquer la vraie date d’ouverture dès cette date et réorienter les priorités pour l’optimiser… Dans le cas contraire, nous donnons rendez vous à l’actuelle majorité en septembre 2015 pour voir ce qu’il en aura été de ces travaux !

On peut par contre noter que les 11,5 % d’honoraires de notre nouvel architecte restent supérieurs aux taux habituellement utilisés, mais il est beaucoup moins gourmand que ses confrères du pôle culturel alors que classiquement les taux baissent avec le montant des travaux.


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste