Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Dans notre ville » Mariage pour tous, au Plessis aussi !


dimanche 3 novembre 2013
Mariage pour tous, au Plessis aussi !

Yves et Michel se sont dit "oui" ce samedi 26 octobre en la mairie du Plessis-Robinson. C’est le second mariage gay célébré au Plessis depuis le vote de la loi. Rappelons que la municipalité s’était clairement engagée contre cette loi. Les futurs époux, très engagés dans la lutte pour la mise en place de la loi, ont voulu que le mariage soit célébré par Béatrice Maubras, conseillère municipale de l’opposition. Retrouvez son allocution pendant la célébration.

Bonjour à toutes et bonjour à tous,

Je suis très fière et très émue à la fois de célébrer ce mariage.

  • Je suis émue et je te remercie de m’avoir fait l’honneur, Yves, de me demander de vous marier, Michel et toi.
  • Je suis très fière d’avoir œuvré en 2012 à rendre possible ce « mariage pour tous » et de pouvoir aujourd’hui donner un sens à ce qui est écrit sur le fronton de toutes nos mairies : « Liberté, égalité, fraternité ».

Ce mariage, votre mariage, illustre la liberté de se choisir, la liberté de décider de vivre.

Ce mariage porte l’empreinte de l’égalité car ce n’est qu’égalité que deux personnes qui, comme vous, se sont rencontrées, se sont aimées, puissent par la loi disposer des mêmes droits qu’un autre couple.

Votre mariage, s’inscrit dans une démarche de fraternité, parce qu’aucune différence ne saurait au XXIe siècle servir de prétexte à des discriminations d’État mais aussi parce qu’il s’inscrit dans cette coutume romaine qui permettait à un homme de former une union avec un autre homme en le déclarant frère.

Ce droit, certains, et c’est très bien, en profitent aujourd’hui, mais vous faites partie de cette frange militante, celle pour qui ce droit n’est pas qu’un droit mais surtout une victoire. Je ne vais pas aujourd’hui rappeler toutes vos luttes, dans cette ville ou ailleurs, pour faire reconnaitre votre droit à ce mariage, votre droit à la reconnaissance de votre amour, votre droit à la normalité, le droit finalement de deux personnes qui s’aiment et veulent vieillir ensemble à la reconnaissance sinon sacrée mais du moins institutionnelle de votre couple.

Je sais que vous serez attentifs tous les deux, comme nous devrons tous l’être, à protéger ce droit nouveau. Les mots ont changé : on évoque maintenant la clause de conscience comme si l’application de la loi de la République était à conscience variable ! Le Conseil constitutionnel nous a permis de gagner cette bataille mais… cette liberté, cette égalité et cette fraternité resteront un combat de tous les jours !

Malgré cela, aujourd’hui, soyons heureux car oui, c’est bien ce mariage, votre mariage, avec toute sa charge symbolique et toutes ses règles d’ordre public, que je suis fière de célébrer. Il s’agit du mariage prévu par notre code civil. Il ne s’agit pas d’un mariage au rabais, il ne s’agit pas d’une union civile… non il s’agit du mariage officiel de mes camarades Yves et Michel que je suis particulièrement heureuse de célébrer.


Yves et Michel sur le perron de la mairie, accompagnés Jean-François Papot et Jean-Marc Germain


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste