Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Finances » Impôts fonciers au Plessis Robinson : + 6%


mardi 22 septembre 2009
Impôts fonciers au Plessis Robinson : + 6%

Merci bien à ces Messieurs de la municipalité et du gouvernement

Dans une ville où près de 50 % de la population vit en logement social, cela peut passer inaperçu mais l’augmentation de la taxe foncière est cette année de l’ordre de 6 % au Plessis-Robinson. Pour mieux comprendre, il convient de décomposer les éléments de cette taxe.

La base d’imposition



Son évolution est décidée par l’état (loi de finance). Elle est supposée suivre l’inflation. Cela a été vrai jusqu’au turbulences de la crise, à partir de 2007, mais depuis, c’est l’incertitude. L’augmentation 2009 était supposée prendre en compte le retard de l’année 2008. Mais avec une inflation négative (valeur en rythme annuel à mi-année), c’est donc une belle augmentation que l’on subit.

Décomposition de la taxe

La taxe communale représente environ 65 % de la taxe foncière. Le département prend environ 16 %, de même que la taxe d’ordure ménagère ( 15 %).
La région, elle, ne représente que 4 %. Tout augmentation de la taxe de la région est donc tout à fait indolore comparativement au reste (4 € par mois dans mon cas). La fiscalité régionale ne mérite donc pas vraiment de débat en fait.
A cela il convient d’ajouter les "frais de gestion". En effet, faire des taxes, ça fait des frais ! dans mon cas, çela représente 7 % de plus.

La taxe communale

Ainsi, en toute logique, les collectivités n’ont pas à augmenter leur taxe. Une taxe constante permettra une augmentation automatique du revenu de la taxe du montant de l’inflation. Dès lors, il n’y a aucun élément de logique à comparer l’augmentation de la taxe avec l’inflation, puisque celle-ci est déjà prise en compte dans la base d’imposition.

La taxe communale n’avait pas augmenté de 2005 à 2008. Bonne note donc. Cette année, par contre, c’est + 2,9 % ! Merci la crise. Ni vu, ni connu, sans aucun investissement particulier (utile pour la communauté). Comme l’annonçait le journal de la mairie (le Petit Robinson, mai 2009) : "dans la continuité". Tout cela est normal. Il en sera de même pour la taxe d’habitation.

Il nous semblait pourtant que la réduction des impôts était le credo de la droite UMP ? Il y a donc loin du discours aux faits.

Et le reste ?

Le département fait encore plus fort avec + 4 %, mais, en contribution globale, l’augmentation reste au final assez faible (+ 0,6 %).

Beaucoup plus intéressante est l’évolution de la taxe des ordures. Comme on le voit sur le graphique, celle-ci a augmenté au Plessis-Robinson de près de 25 % depuis 2004 et ceci à un rythme très soutenu variant entre +3.5 et + 7 %.

On ne sait si c’est la pression écologique qui justifie cette augmentation incroyable.


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste