Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Nos propositions 2014 » Une démocratie au service des citoyens


dimanche 23 mars 2014
Une démocratie au service des citoyens

Depuis 25 ans, Le Plessis-Robinson est dirigé par un maire se préoccupant plus de laisser sa trace dans l’histoire de la ville que de répondre aux aspirations de ses concitoyens. Il décide, la majorité acte, la population est ensuite avertie.

Pour travailler autrement, nous changerons les méthodes pour :

  • Rendre transparente l’action municipale en intégrant les élus de l’opposition dans toutes les instances de la ville et en mettant à disposition de chacun, notamment via Internet, tous les documents utiles : comptes rendus des débats et décisions, tribunes politiques, budgets, permis de construire en cours d’examen…
  • Construire une véritable représentation citoyenne en créant des conseils de quartier constitués d’habitants et d’élus (de la majorité comme de l’opposition). Ils pourront être élargis à des entreprises ou associations du quartier. Ces conseils seront un lieu d’échanges et de propositions visant à l’amélioration de la vie du quartier. Ils contribueront ainsi aux orientations de la municipalité et pourront disposer de budgets participatifs pour les aménagements ou équipements locaux (terrain de jeu, signalisations, aménagement urbain… ).
Des conseils avec des locaux dédiés pour :
- diffuser les informations importantes, relayer localement les actions,
- participer aux choix ayant des conséquences directes sur les citoyens,
- faire des propositions analysées par les services techniques avant d’être soumises au conseil municipal,
- organiser des réunions publiques ou des actions locales.
  • Garantir l’équité dans l’attribution des logements sociaux et des places en crèche.
    Nous créerons pour cela des commissions municipales, garantes du respect des règles et du bon fonctionnement général. Elles seront ouvertes à l’opposition et aux associations représentant les citoyens.
    Les règles de présélection et d’affectation seront connues et mises en ligne.
    Chacun pourra consulter l’évolution de son dossier.
  • Intégrer un panel de citoyens dans l’analyse des réponses aux appels d’offre.
    Les projets de tout équipement public et de certaines opérations immobilières privées feront l’objet de concours sur la base de cahiers des charges stricts. Les projets candidats à ces concours seront exposés à plusieurs endroits et la population sera amenée à donner son avis sur ces projets.
  • Donner un droit à l’interpellation citoyenne au conseil municipal.
    Tout point issu d’une initiative citoyenne pourra être mis à l’ordre du jour du conseil municipal. Les demandes devront être appuyées par un conseil de quartier ou par une pétition.
  • Donner de nouveaux moyens au conseil des enfants et mettre enfin en place le conseil des sages
« Voici mon idéal de démocratie : Bien qu’étant élu par une partie des électeurs, l’exercice du pouvoir consiste à agir pour le bien de tous. Des exemples : considération et respect des électeurs, ouverture à la richesse des différences culturelles, transparence dans les attributions de logements sociaux... »
Télécharger le deux pages
Post-scriptum :

PNG - 8.9 ko

Jean-François PAPOT a signé la charte ANTICOR qui comprend neuf engagements : non-cumul des mandats et des fonctions exécutives, bonnes pratiques de gestion, transparence, reconnaissance des droits de l’opposition, participation citoyenne, publicité des informations importantes sur la gestion locale, exigence de probité, lutte contre le trafic d’influence, rigueur dans le choix des organismes prêteurs de fonds à la collectivité. Les membres de la liste sont solidaires de cet engagement.


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste