Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Nos propositions 2014 » La jeunesse, notre priorité


dimanche 23 mars 2014
La jeunesse, notre priorité

L’éducation : une urgence et une nécessité

JPEG - 9.3 ko
École François PEATRIK

Les jeunes sont la priorité de leurs parents, ils sont notre avenir et pourtant, la majorité actuelle ne s’en préoccupe que pour les occuper. La ville, pourtant, est riche de sa jeunesse : 1500 enfants de moins de 3 ans, 3500 enfants dans les écoles primaires, 3000 adolescents. Un tiers de la population a moins de 25 ans. Nous construirons l’avenir avec et pour les jeunes en menant la politique qui permettra de :

  • Bâtir un pacte éducatif avec les parents, les éducateurs, les jeunes, les associations… en soutien à l’Éducation Nationale et développer l’accès aux savoirs, à la culture, aux loisirs, au sport en collaboration avec nos associations. Nous engagerons ainsi une réelle concertation sur la mise en oeuvre des rythmes scolaires au Plessis-Robinson.
  • Favoriser la réussite de tous les enfants et pour cela,
    • encourager la scolarisation dès 2 ans et développant les classes passerelles en liaison avec les crèches et les haltes-garderies des quartiers.
    • amplifier et généraliser les actions menées à Sertillanges pour lutter contre les inégalités dès le plus jeune âge en lien avec les équipements de quartier.
  • Rendre prioritaire le programme de réhabilitation/rénovation des écoles François Peatrik mais aussi Louis Pergaud et Henri Wallon, le réorienter dans l’intérêt des écoliers (surface des classes et des cours de récréation, salles d’activités éducatives…) et y ajouter des équipements de quartier.
  • Trouver enfin une solution pour le lycée. Que de temps perdu depuis 10 ans ! En partenariat avec la Région, nous débloquerons la situation en fournissant immédiatement une partie du terrain de la côte Sainte Catherine et permettrons enfin la construction de cet équipement attendu par tous.

Logement étudiant

Le Plessis-Robinson demeure une des dernières villes des Hauts-de-Seine à ne proposer aucun logement pour étudiant alors que les besoins sont considérables. La présence d’une jeunesse étudiante créerait dans la ville une animation culturelle et ne manquerait pas de profiter aux petits commerces. Trop d’occasions ont été gâchées ! Nous prenons l’engagement, en lien avec le Plan Local de l’Habitat de la Communauté d’Agglomération, de :

  • Construire 100 logements étudiants en réservant pour cela une partie du terrain de la côte Sainte-Catherine, emplacement idéalement situé à la jonction des futurs tramways et à proximité de la zone industrielle.
JPEG - 9.9 ko
Terrain de la côte Sainte-Catherine
JPEG - 6.6 ko
Lycée Montesquieu
Télécharger le deux pages :
Post-scriptum :

Sur le lycée, quel bilan pour la majorité sortante ?

Refus de reconstruire l’école Henri Wallon et d’agrandir le lycée en 2005, retrait du terrain promis de la côte Sainte Catherine en 2012, proposition maintenant d’un nouveau terrain déjà occupé. Quelle sera la prochaine excuse ?


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste