Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Nos propositions 2014 » De la petite enfance à l’étudiant


dimanche 23 mars 2014
De la petite enfance à l’étudiant

Petite enfance

L’accueil de la petite enfance doit encore évoluer pour répondre aux besoins des familles, et faciliter la conciliation de la vie professionnelle et de la vie familiale en particulier pour les femmes. Pour cela, nous proposons de :

  • prendre en compte les horaires atypiques dans au moins une crèche de la ville pour permettre aux parents ayant des contraintes professionnelles (travail décalé) de trouver une solution de garde ;
  • offrir 30 berceaux supplémentaires aux Robinsonnais par l’ouverture d’une nouvelle halte garderie qui permettra aux parents de trouver une solution ponctuelle (contrainte personnelle ou professionnelle, entretien d’embauche…) ;
  • amplifier la politique de garde alternative en développant une offre personnalisée pour les assistant(e)s maternel(le)s (formation, sensibilisation) et en ouvrant deux fois par semaine une salle dédiée dans chaque équipement de quartier, annexe du Relais Assistante Maternelle central.
GIF - 6.8 ko
JPEG - 6.7 ko

Réforme des rythmes scolaires

GIF - 2.4 ko

La majorité précédente a manifestement manqué de volonté politique sur ce dossier et n’a finale-ment accepté de respecter la loi que sur ordre du rectorat. Nous voulons, au contraire, en lien avec le projet éducatif local, organiser la rentrée 2014 et préparer les années suivantes. Pour cela, nous proposons de :

  • identifier les activités fédératrices pour mettre en oeuvre notre projet éducatif commun ;
  • travailler sur l’organisation pour la décliner en fonction de l’âge des enfants mais aussi de la disponibilité des encadrants et des équipements municipaux ;
  • faciliter la transition école-périscolaire et rassurer les parents comme les enfants en mettant en place, par exemple, des adultes référents ;
  • développer la formation des animateurs et responsables des nouvelles activités ;
  • mettre en place une signalétique efficace pour aider les plus jeunes à repérer rapidement les lieux et les aménagements pour des temps et des activités différenciées ;
  • aménager les horaires proposés avec l’accord du rectorat, pour prendre en compte les enfants des petites et moyennes sections de maternelle et leur permettre de finir leur sieste.
« La réussite de la réforme des rythmes scolaires ne dépend que de la bonne volonté des collectivités : construire l’avenir de nos enfants est un chantier exaltant et mobilisateur.
Nous impulserons cette volonté politique positive qui a tant manqué sur ce dossier au Plessis-Robinson et mobiliserons, s’il en est besoin, les agents municipaux, les animateurs, les associations dans le seul but de réussir la mise en oeuvre de cette réforme
 »
Télécharger le deux pages :
Post-scriptum :

En 2008, le maire sortant promettait d’offrir aux familles le plus large choix de solutions de garde en diversifiant l’offre et en conservant 50% en garde collective. Que dire de la situation que chacun connait, où trouver une solution pour faire garder ses enfants est devenu un casse tête et où les critères d’attribution sont totalement opaques ?


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste