Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les mensonges autour de la réhabilitation de l’école (...)


mardi 16 septembre 2014
Les mensonges autour de la réhabilitation de l’école François Peatrik
JPEG - 9.3 ko
École François PEATRIK

Fuite en avant ou incompétence ? Depuis trois ans, la majorité municipale multiplie les fausses annonces autour de la réhabilitation de l’école François-Peatrik. Retour sur un florilège de contre-vérités...

Cela serait risible si ce n’était aussi grave... Chaque communication autour de cette réhabilitation est l’occasion d’un mensonge... à moins que cela ne soit le signe d’une incompétence incompréhensible de la part de ceux qui dirigent la ville depuis 25 ans.

Le Petit Robinson - Septembre 2014 : délibération annoncée pour un concours imaginaire

Le Petit Robinson de septembre 2014 L’article du Petit-Robinson de septembre 2014 consacré aux nouveaux rythmes scolaires (voir ci contre) ne laisse aucun doute sur l’imminence de la réhabilitation de l’école :
«  concernant François-Peatrik, la délibération, qui fait suite au concours d’architecte, aura lieu fin septembre. ».

Tant mieux se dit-on, il ne reste au conseil municipal qu’à valider le résultat du concours d’architecte et ce dernier pourra se mettre au travail ?
MENSONGE : l’appel d’offre pour sélectionner les candidats architectes n’a même pas été publié au 31 août 2014.

  • Il faudra en premier lieu réunir le conseil municipal pour valider le cahier des charges de la ville et définir la composition du jury.
  • Lorsque l’appel à candidature sera publié, il faudra encore compter un trimestre (au mieux) pour choisir les trois candidats architectes.
  • Chaque candidat prendra un trimestre (au mieux) pour penser son projet,
  • Il faudra ensuite que la ville examine les projets puis réunisse le fameux jury. Il faudra enfin attendre que le conseil municipal valide son choix.

A titre de comparaison, entre la validation du cahier des charges de l’extension de l’école Joliot-Curie (juin 2012) et l’attribution du marché à l’architecte (juillet 2013), il se sera passé 13 mois ! À supposer que le cahier des charges soit approuvé au conseil municipal de septembre, il faudra donc attendre au moins l’été 2015 pour choisir l’architecte !

Ce mensonge ordinaire s’ajoute ainsi à tous les autres (extraits) :

Promesse du maire dans son programme de... 2008

Programme UMP de 2008 {PNG}
Mensonge ! Un mandat plus tard, la promesse était à nouveau dans les promesses 2014 de la majorité municipale.

Un concours annoncé en septembre 2013 par le maire pour l’hiver 2013

PNG
Mensonge ! A la cette date, la mission des programmistes n’était pas même pas encore finie et le cahier des charges n’avait donc pas été validé au conseil. La preuve, il ne l’est toujours pas en septembre 2014.

En mars 2014, le budget est annoncé à 11 M€ au conseil municipal mais à 20 M€ au conseil général depuis décembre 2013

Début 2014, la majorité affiche son budget en inscrivant encore un coût travaux de 10,7 M€ pour la réhabilitation. En mars 2014, juste avant les élections, la majorité débat des orientations budgétaires avec nos élus en maintenant ce chiffre.

Ce n’est qu’en Avril 2014 (après les élections) que la majorité affiche un nouveau montant à 23 M€ que les services de la ville (le maire bottant en touche suite aux questions de notre élu) justifient par un programme (cahier des charges) soudainement approfondi.
PNG

Mensonge ! Déjà en décembre 2013, dans la délibération concernant le contrat triennal entre la ville et le département, le montant des travaux était fixé à presque 20 M€
Extrait du contrat entre le conseil général et la ville {PNG}
Notons que la ville ment aussi au conseil général en annonçant un démarrage des travaux pour octobre 2014... Même avec la meilleure volonté du monde, les travaux n’auraient pas pu débuter avant fin 2015... Maintenant, ils seront au mieux lancés fin 2016.


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste