Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Dans notre ville » M. Pemezec condamné pour prise illégale d’intérêts


mercredi 27 mai 2015
M. Pemezec condamné pour prise illégale d’intérêts

Extraits du Figaro du 10 avril 2015 :

Le maire UMP du Plessis-Robinson (Hauts-de-Seine) Philippe Pemezec a été condamné aujourd’hui, à Nanterre, à six mois de prison avec sursis pour avoir favorisé l’attribution d’un logement social à sa fille en 2012. (...)

L’élu de cette commune aisée, poursuivi pour "prise illégale d’intérêts", a également été condamné à 20.000 euros d’amende et trois ans de privation des droits civiques, "entraînant de fait son inéligibilité" selon Me d’Antin. Il a immédiatement fait appel, ce qui va suspendre l’exécution de sa peine.

Lire l’article complet sur le site du Figaro

Mise à jour du 26 mai 2015

Depuis cette condamnation, le maire a fait porter une lettre de justification dans toutes les boîtes aux lettres du Plessis-Robinson.

Mais, afin d’éclairer plus complètement les Robinsonnais sur l’ensemble des éléments qui ont conduit cette affaire en justice, nous allons en retracer sommairement la chronologie en donnant les références nécessaires.

L’article de Médiapart du 26 mars 2012 - Philippe Pemezec, le maire UMP qui « loge très peu d’Arabes » - évoque les conditions d’attribution d’un deux-pièces à Marine Pemezec, sa fille, lors de la commission du 9 février de l’Office départemental des HLM. On peut consulter l’article des deux journalistes de Médiapart ici.

À la suite de cet article, deux articles sont publiés dans le Parisien le 29 mars 2012 :

Ce dernier article relate les propos de Philippe Pémezec :

La fille de Philippe Pemezec « a renouvelé sa demande tous les ans », continue l’intéressé. « Je ne l’ai recommandée que cette année, et à quelques mois des élections : si j’avais eu quelque chose à cacher, j’aurais attendu la fin des législatives. »

Suite à la phrase (soulignée ici en gras) reprise de ce dernier article, la présidente du groupe socialiste du conseil général fait un signalement auprès du procureur.

On peut retrouver sur le site de Martine Gouriet la lettre adressée au procureur.


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste