Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » Les surprises de la révision du plan local d’urbanisme


jeudi 4 juin 2015
Les surprises de la révision du plan local d’urbanisme

— Bientôt 45 000 habitants ?
— La valse du lycée continue
— Des secteurs pavillonnaires asphyxiés ou grignotés

Bientôt 45 000 habitants ?

La révision du PLU   se précise : densification généralisée, 1 700 logements en plus sur le secteur Ledoux, 4 500 logements en plus sur NOVEOS  , différents projets connexes (Colbert, Pierrier, Plateau, Hameau…). Cette révision du PLU   va entraîner 6 500 à 7 000 logements supplémentaires, soit 15 000 nouveaux habitants !

Quel sera le cadre de vie dans ces conditions ? Quelle sera la circulation alors que les routes seront identiques ? Il y a 10 ans, le maire disait que nous racontions « n’importe quoi » avec nos estimations de 29 000 personnes en 2015 pour ses projets.

Aujourd’hui nous demandons au maire de revenir à la raison. Le schéma directeur régional d’Île-de-France (SDRIF  ) demande la construction de 130 logements par an. C’est trois fois moins que ce que planifie le maire mais cela nous semble largement suffisant !

La valse du lycée continue

En 2005, le maire refusait la proposition de la région d’agrandir le lycée Montesquieu et de reconstruire l’école H. Wallon. En 2010, le maire proposait un terrain situé dans le bois de la Solitude pour le retirer en 2012 quelques mois avant que la région ne l’accepte. En 2013, il promettait un nouveau terrain sur le parc technologique qu’il retire aujourd’hui à la faveur d’un emplacement sur la ZAC NOVEOS   qui « pourrait » servir pour le lycée.

Depuis 10 ans, le maire préfère la politique politicienne à l’intérêt de nos jeunes. Nous demandons au maire de pérenniser un emplacement pour que la région puisse enfin construire un lycée !

Des secteurs pavillonnaires asphyxiés ou grignotés

S’autoproclamant défenseur des secteurs pavillonnaires lors de la campagne municipale, le maire prévoit aujourd’hui, dans sa révision du PLU  , d’asphyxier le Hameau et de grignoter le secteur Colbert au mépris de ses promesses. Peut-on ainsi renier, un an après les élections, ses engagements ?

Désendettement, réorientation des budgets vers le pouvoir d’achat, urbanisation douce et concertée, exemplarité des élus, priorité à la jeunesse… Nous continuerons à défendre notre programme municipal !

Vos élus de l’opposition :

Jean-François PAPOT, Béatrice MAUBRAS, Christophe LEROY, Catherine FAGUETTE DIDI

(Contenu de la tribune de l’opposition du mois de juin 2015)


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste