Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Finances » Un blog pour se serrer la ceinture !


samedi 16 janvier 2016
Un blog pour se serrer la ceinture !
ou une démocratie « pastich-ipative »

La commune a de gros problèmes financiers. Le maire a trouvé la parade ! Il a créé un blog consacré aux finances de la ville. Cependant, ce blog ne cite ni les budgets de la ville, ni le montant de la dette, ni les coûts, ni même les gains attendus des propositions que les habitants sont censés plébisciter.

Quelle parodie !

Le Plessis-Robinson, 11e ville la plus endettée de France

En 2014, la gestion du maire a abouti à une augmentation de 15 % de la dette communale. Cette énième démonstration de « bonne gestion » propulse notre commune en haut de ce triste palmarès avec 2 751€ de dette par habitant (79 M€ en tout) et la plus forte hausse (514,3 %) depuis 2000.

Le Figaro classe explicitement Le Plessis-Robinson parmi les « villes qui ont baissé les bras dans leur combat contre la dette ».

Ne pouvant plus nier, le maire veut maintenant faire passer sa dette pour de la bonne dette. Sauf que cette « bonne » dette l’a déjà conduit depuis 2014 à augmenter deux fois le tarif des activités, à augmenter fortement les impôts locaux, à supprimer l’aide aux classes de découverte…

Blog ou propagande ?

Mais le maire a trouvé la parade ! Il a crée un blog consacré aux finances de la ville. Cependant, ce blog ne cite ni les budgets de la ville, ni le montant de la dette, ni les coûts, ni même les gains attendus des propositions que les habitants sont censés plébisciter. Quelle parodie !

Le maire doit respecter la loi et fournir aux Robinsonnais les données chiffrées nécessaires à la compréhension des enjeux.

Quelles solutions le maire propose-t-il ? Augmenter encore les impôts ou les tarifs ou… diminuer les services !

Toutes les options budgétaires doivent être mises sur la table et chiffrées. Est-il, par exemple, logique :

  • que les charges de fonctionnement par habitant n’aient pas diminué depuis 2009 alors que la ville a délégué nombre de compétences à la CAHB   ;
  • de donner tous les ans plus de 1,5 M€ aux sociétés qui exploitent les parkings ou le marché ;
  • d’accroitre de plus de 3 M€ les impôts au prétexte de « compenser » la baisse de DGF de 0,9 M€ ;

Le maire doit commencer par repenser sa gestion et sa politique !

Démocratie « pastich-ipative »

Sur ce blog, un questionnaire est proposé par le maire pour que les Robinsonnais s’expriment sur les choix budgétaires. C’est malheureusement un modèle de sondage téléguidé : questions orientées, options non chiffrées, aucune évaluation d’efficacité des mesures … Juste le choix entre payer plus ou avoir moins de services !

Illustration de ce « sondage » en date du 10 janvier, la dernière question résume la méthode :


Que pensez-vous de cette démarche de consultation des Robinsonnais ?
  • C’est intéressant, un bon exemple de démocratie participative ;
  • Ça ne m’intéresse pas ;
  • Je fais confiance à la mairie pour gérer les deniers publics ;
  • Je ne m’intéresse pas à la vie de la commune.

Nous complétons cette liste fermée par la seule réponse raisonnable :

  • C’est un pastiche de démocratie, je ne fais pas confiance au maire et pourtant je m’intéresse à la vie de la commune.
JPEG - 198.4 ko
Extrait de l’enquête

Vos élus de l’opposition : Jean-François PAPOT, Béatrice MAUBRAS, Christophe LEROY, Catherine FAGUETTE DIDI

Extrait de la tribune de l’opposition de février 2015.

notes :

Le logo est tiré du blog de la ville !


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste