Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Finances » Le plus grand effort demandé aux sportifs Robinsonnais (...)


mercredi 6 juillet 2016
Le plus grand effort demandé aux sportifs Robinsonnais ?
...suivre le rythme de la hausse des tarifs décidés par le maire

Depuis le début de son mandat, la majorité municipale multiplie les attaques contre le pouvoir d’achat des Robinsonnais. Alors que le Président de la République vient d’annoncer un effort moins grand demandé aux collectivités, le maire décide d’augmenter une nouvelle fois les tarifs... à commencer par ceux proposés aux sportifs.

Le maire n’est jamais en retard pour gonfler la note des tarifs des activités proposées aux Robinsonnais. Il a ainsi décidé, aussi discrètement qu’à son habitude, en avril les nouveaux tarifs de septembre pour les activités sportives :

Pour les jeunes, la hausse est encore de 3,2 % cette année (+14,5 % depuis sa réélection de 2014) :

JPEG - 13.2 ko
Extrait des décisions du maire d’avril 2016

Pour les adultes, la hausse est de 3 % cette année (entre 22 et 26 % d’augmentation depuis sa réélection de 2014) :

JPEG - 12.4 ko
Extrait des décisions du maire d’avril 2016

Pour rappel :

  • l’inflation est nulle depuis presque 2 ans,
  • le maire a déjà augmenté les impôts de 10 % l’an dernier (collectant bien plus que la fameuse baisse de la DGF) alors que le Plessis-Robinson était déjà sur le podium des communes du 92 dans le domaine de la fiscalité locale,
  • le maire a décidé de fortes hausses des tarifs de toutes les activités municipales en 2014 puis en 2015.
JPEG - 24.4 ko
Tarif des activités sportives (durée de cours>1h)

... dire qu’en plus, la gestion du maire a hissé Le Plessis-Robinson à la 11ième place des villes les plus endettées de France !

Post-scriptum :

Depuis plusieurs années, nos élus ne cessent de dire et de démontrer qu’il se trompe de diagnostic, donc de solutions.
Le maire préfère accuser à tort l’État et dépenser sans compter l’argent des Robinsonnais dans des dépenses superflues, mal orientées et mal contrôlées.

Le résultat est double : non seulement la dette explose mais en plus les Robinsonnais payent toujours plus cher le luxe de vivre au Plessis-Robinson.


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste