Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » Malgré tout, nous vous souhaitons une bonne rentrée (...)


jeudi 1er septembre 2016
Malgré tout, nous vous souhaitons une bonne rentrée !
Tribune de septembre 2016

Au sommaire :
— Le plus gros effort demandé aux sportifs du Plessis ? Suivre le rythme des augmentations tarifaires...
— Le Plessis, au top fiscal du 92 !
— 44% des subventions pour les partenaires (hors PPP  )
— Palais des arts et coûts de fonctionnement
— Pierrier, bus et travaux

Le plus gros effort demandé aux sportifs du Plessis ? Suivre le rythme des augmentations tarifaires...

Cela devient une tradition depuis le début du mandat du maire, Philippe Pemezec, la rentrée s’accompagne pour les Robinsonnais d’une augmentation des tarifs des activités municipales.

Le Président de la République a annoncé en juin un effort moins grand demandé aux collectivités dans le redressement de la dette publique. Il a également annoncé que le fonds exceptionnel d’investissement, doté de 1 milliard d’euros, qui avait été institué en 2016 pour soutenir les communes, sera reconduit en 2017 et porté à 1,2 milliard d’euros. Quelle sera donc cette année l’excuse du maire donnée pour augmenter une nouvelle fois les tarifs ?

Le maire a en effet déjà décidé, aussi discrètement qu’à son habitude, des nouveaux tarifs pour les activités sportives : pour les jeunes, la hausse est encore de 3,2 % cette année alors que celle des adultes est « seulement » de 3 % cette année mais représente entre 22 et 26 % d’augmentation selon les sports depuis sa réélection de 2014 :

Le cours de sport d’1h30 est ainsi, en 3 ans, passé de 123 à 154,5 €.

Le Plessis, au top fiscal du 92 !

Pourtant, le maire, bien que le Plessis-Robinson fût déjà sur le podium des communes du 92 dans le domaine de la fiscalité locale, a augmenté les impôts de 10 % l’an dernier (collectant bien plus que la fameuse baisse de la DGF).

Cette hausse fiscale combinée à l’augmentation faramineuse du tarif des années précédentes a pourtant déjà porté ses fruits puisque le budget de la commune est largement excédentaire (plus de 5 M€). Alors pourquoi poursuivre ces hausses si ce n’est pour financer une politique de spéculation ? Quelle ironie !

Il y a pourtant des économies à faire comme le montre, par exemple, l’analyse des subventions communales…

44% des subventions pour les partenaires (hors PPP  )

Les subventions accordées en 2016 aux concessionnaires de parkings et du marché augmentent encore significativement.

La subvention accordée au parking cœur de ville par exemple est passée de 285 k€ à 469 k€.

La subvention du marché augmente encore de 20 k€ pour s’établir à 814 k€. Dire qu’avant 2006, le marché était une source de profit pour la commune… Quelle décadence budgétaire !

Cela montre l’urgence à renégocier ces contrats de partenariat qui déséquilibrent considérablement le budget alloué aux subventions puisque sur 4,3 M€ de subventions, les deux parkings et le marché représentent près de 1,9 M€ soit plus de 44%.

Palais des arts et coûts de fonctionnement

La subvention accordée par la commune à l’association Plessis Arts et Loisirs atteint 870 k€ cette année. Cette même association s’est vue attribuer par la CAHB   l’an dernier une subvention de 1,5 M€ pour la gestion du nouveau théâtre.

Cette association se retrouve donc avec un budget annuel, largement issu des deniers publics, de près de 2,4 M€. Compte tenu des sommes engagées, nous avons demandé que le conseil municipal dispose a minima d’un compte rendu d’activités.

Corollaire intéressant, ces montants démontrent l’énormité du coût de gestion du nouveau « palais des arts ». Nous le soupçonnions depuis 5 ans, (raison pour laquelle nous avons tant de fois demandé l’estimation des coûts de fonctionnement de cet équipement), l’histoire nous donne raison…

Pierrier, bus et travaux

Les travaux engagés par ERDF sur le boulevard du Moulin de la Tour ont conduit la RATP à détourner la ligne 195. Nous demandons au maire d’agir auprès de la RATP pour adapter le trajet et continuer à desservir le Pierrier.

Nous proposons que le Car’Hibou poursuive son trajet au-delà du collège jusqu’à la place de la Résistance pour que les lycéens puissent s’en servir matin et soir.

Nous vous souhaitons, malgré tout, une bonne rentrée à tous.

Vos élus de l’opposition :
Jean-François PAPOT, Béatrice MAUBRAS, Christophe LEROY, Catherine FAGUETTE DIDI


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste