Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » De la cohérence en politique ...


mardi 4 juillet 2017
De la cohérence en politique ...

Qui peut comprendre que Philippe Pemezec, candidat aux législatives, prône la sauvegarde des secteurs pavillonnaires quand, en tant que maire, il ne cesse de les remettre en question autour des avenues du Général Leclerc, de la Résistance ou des rues du Moulin Fidel, Edmond About, de Sceaux, du Hameau... ?

Comment comprendre que ce candidat se dise, dans sa propagande, contre la densification alors que son action municipale va, en ce domaine, bien au-delà des ambitions nationales ?

Quelle est la cohérence de se dire pour une baisse des impôts au niveau national et d’avoir augmenté de plus de 2 M€ les impôts locaux dans une commune qui dégage chaque année un « excédent » de près de 8 M€ ?

Que faut il comprendre dans la volonté de ce candidat de « permettre à chacun de vivre dans la ville qu’il souhaite » alors que sa politique municipale spéculative condamne tant de Robinsonnais à vivre dans d’autres communes, chassés par des loyers ou des prix de vente bien trop chers ?

Nous invitons le maire à mettre en cohérence ses paroles et ses actes en stoppant la spéculation et la densification déraisonnée de la ville mais aussi en baissant les impôts locaux dans notre commune.

Vos élu-e-s de l’opposition :
Jean-François PAPOT, Béatrice MAUBRAS Christophe LEROY, Catherine FAGUETTE

(Extrait de la Tribune de l’opposition de juillet 2017)


Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste