Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » La ville du Plessis-Robinson a-t-elle vraiment changé de (...)


dimanche 27 mai 2018
La ville du Plessis-Robinson a-t-elle vraiment changé de « maire » ?

— Les noms changent, la mainmise demeure et l’opacité reste la règle !
— Service public et Territoire…

Les noms changent, la mainmise demeure et l’opacité reste la règle !

Début mai, 8 mois après les élections sénatoriales, M. Pemezec a dû démissionner de son poste de maire pour se conformer à la loi sur le non-cumul des mandats.

Cette loi a comme objectifs, non seulement de lutter contre la professionnalisation de la sphère politique et la confiscation des rênes du pouvoir de la part des « ténors de la politique » mais également de favoriser l’émergence d’élus nouveaux participant ainsi au rajeunissement politique tout en favorisant la féminisation.

L’élection de M. Perrin est-elle cohérente avec ces intentions ? La réponse est malheureusement NON et nous le regrettons sincèrement.

La déclaration de M. Pemezec lors du conseil municipal extraordinaire de mai dernier en est la parfaite illustration : « Je serai aux côtés de Jacques Perrin pour toutes les décisions importantes… et je conduirai la liste des prochaines élections municipales ».

Cette déclaration augure mal de la liberté qu’aura le nouveau « maire » dans la gestion quotidienne de notre commune et du tutorat mis en place par l’ancien maire dans la conduite des dossiers et des projets à venir.

Nous ne souhaitons pas que notre commune soit gérée avec un maire sous tutelle, sans liberté et pouvoir d’actions et de prise de décisions.

Avec tout le respect dû au nouveau « maire », ce passage de témoin ne répond pas aux objectifs légitimes de la loi. Avec ses 23 ans de mandats, son élection reflète-t-elle le renouveau et le rajeunissement de l’exécutif de la majorité pour redynamiser le conseil après 29 ans de règne absolu de M. Pemezec ?

N’y a-t-il pas dans cette majorité municipale des compétences qui symbolisent mieux le renouveau, voire la féminisation de la classe politique ? Ce choix de « maire » comme le fait de ne pas nommer un nouvel adjoint semblent démontrer le contraire…

Nous continuerons à travailler avec le même état d’esprit d’opposition constructive et déterminée. Nous ferons toujours valoir nos valeurs démocratiques, humaines et écologiques.

Nous poursuivrons notre travail, dossier après dossier, pour le bien commun et l’avenir du Plessis-Robinson, de sa population (actuelle et à venir) et de ce qui reste de son patrimoine environnemental.

Nous regrettons que le nouveau « maire » n’ait pas renoncé aux réflexes archaïques d’opacité et refuse encore que l’opposition soit représentée au sein des sociétés d’aménagement (SEMPRO, SPL) de la commune alors qu’urbanisme et budget de la ville se confondent au Plessis.

L’ancien maire doit être rassuré… La maison est bien gardée !

Service public et Territoire…

Certains équipements publics des communes sont gérés par le Territoire Vallée Sud-Grand Paris : piscines, théâtres, cinémas… Nous avons été alertés sur la dégradation des conditions de travail des agents concernés notamment pour les piscines :

  • Harmonisation des conditions de travail vers le bas : perte de congés, perte de rémunération des dimanches, mutations arbitraires de titulaires, menaces ;
  • Baisse des effectifs : des contrats ne sont pas renouvelés, accentuant les difficultés de fonctionnement des structures ;
  • Nettoyage des abords des piscines pendant les heures d’ouvertures au public et pas suffisamment en profondeur (problèmes d’hygiène) ;
  • Absence de négociation avec les organisations syndicales pourtant obligatoires pour modifier les conditions de travail… Au-delà de la dégradation du service public, l’utilisation de certains produits chimiques entraine un risque de mise en danger du public et des agents concernés, insuffisamment protégés : des réactions allergiques ont déjà été constatées !
Vos élu-e-s de l’opposition :
JF PAPOT, B MAUBRAS,
C LEROY, C FAGUETTE

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste