Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » Quand le maire accepte de reconnaitre notre statut (...)


samedi 1er décembre 2018
Quand le maire accepte de reconnaitre notre statut d’élu
Tribune de décembre 2018

Début novembre, pour la première fois depuis 4 ans à l’exception des obligations légales, le maire de la commune nous a reconnu le statut d’élus locaux pour nous inviter à une manifestation.

Même s’il s’agissait d’une manifestation extérieure visant à défendre le droit des communes à la libre administration, cela constitue un geste inédit qui, nous l’espérons, fera jurisprudence.

Serons-nous dorénavant invités aux manifestations organisées par la commune dans la commune ? Pouvons-nous espérer être considérés aussi comme des élus locaux dans l’aménagement de la ville par exemple en siégeant dans les conseils d’administration des sociétés d’aménagements ? Aurons-nous une place, même consultative, dans les états généraux de la ville durable ? Sommes-nous d’éternels optimistes pour croire qu’il s’agit là d’une volonté d’ouverture nouvelle ou n’était-ce qu’une tentative de récupération pour montrer un front uni face au méchant État qui sert si souvent de prétexte à l’ancien maire ?

L’avenir nous le dira et, bien évidemment, nous le dirons aux Robinsonnais.
Malgré la communication de la majorité municipale, nous ne doutons pas que vous soyez attachés, quelques soient vos opinions, à l’indépendance, à la prise en compte et à la juste représentation des élus minoritaires en démocratie.

Avec une pensée pour celles et ceux qui n’auront pas la chance de profiter de cette période au chaud, en sécurité ou en famille, nous vous souhaitons d’excellentes fêtes de fin d’année.

Vos élu-e-s de l’opposition :
JF PAPOT, B MAUBRAS,
C LEROY, C FAGUETTE

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste