Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » Impôts locaux : de qui se moque-t-on ?


jeudi 13 juin 2019
Impôts locaux : de qui se moque-t-on ?
Tribune de l’opposition de juin 2019

A grand renfort de propagandes publicités articles dans le Petit Robinson de mai, la majorité se glorifiait d’avoir baissé le taux de la taxe foncière en 2019... Un rappel des faits s’impose !

En 2014, les taux étaient :

  • 13,79 % pour la taxe d’habitation ;
  • 20,04 % pour la taxe foncière.

La majorité municipale a ensuite procédé à deux augmentations en 2015 puis en 2016 :

  • 14,81 % puis 21,68 % pour la taxe d’habitation,
  • 21,53 % puis 22,83 % pour la taxe foncière.

En 2017, elle supprimait l’abattement général à la base ce qui revenait à une augmentation forfaitaire de 179 € par foyer ! L’an dernier, cette même majorité ramenait la taxe d’habitation à 20,05 % (contre 13,79 en 2014) et en ce début d’année, à la veille des élections municipales, le taux de la taxe foncière était ramené à 22,6 % (contre 20,04 en 2014).

Que la majorité municipale joue avec les taux d’imposition, c’est son droit mais qu’elle cesse de se moquer de ses électeurs :

  • les taux comme le tarif des activités municipales ont explosé durant ce mandat comme en témoignent les recettes de fonctionnement par habitant qui sont passées de 1 931 € à 2 200 € en 3 ans,
  • l’abattement à la base a été supprimé,
  • la majorité a démontré son incapacité à maintenir ses coûts de fonctionnement qui sont passés, par habitant, de 1 684 € à 1 990 € en 3 ans.

Le reste n’est que propagandes publicités littérature !

Vos élu-e-s de l’opposition :
JF PAPOT, B MAUBRAS,
C LEROY, C FAGUETTE

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste