Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Les tribunes de l’opposition » Des projets structurants sortis de l’ombre


lundi 15 février 2021
Des projets structurants sortis de l’ombre
Tribune de l’opposition de février 2021

Ces nouveaux projets vont induire une explosion de la densification avec 15 000 habitants supplémentaires !

Depuis plusieurs semaines, ont été dévoilés lors des conseils municipaux des projets sortis des tiroirs à clés du maire et/ou du sénateur. Et pas n’importe quels projets ! Des projets immobiliers qui vont modifier profondément durablement l’environnement de notre commune et cela sans concertation ni consultation préalable, voire même sans information loyale de la population robinsonnaise.

Ainsi la période de campagne des municipales 2020 n’a pas été exploitée par la liste conduite par Philippe Pemezec pour présenter à la population leurs nombreux projets d’urbanismes. Ils ont ainsi omis d’en préciser l’importance et/ou la nature. Par exemple, quelques lignes à peine dans la publication de leur projet « douceur de ville » sur les projets Novéos, Parc Technologique, Ledoux et du Pierrier. Pourtant tous ces projets d’urbanismes auront de très lourdes conséquences sur notre environnement sur nos déplacements, et donc sur notre qualité de vie.

Plus grave encore, lors du dernier conseil municipal nous avons appris qu’il y aura environ 750 logements en lieu et place de l’Hôpital Marie Lannelongue sans que ce projet ne fasse une seule ligne dans les publications du candidat Philippe Pemezec. Sérieusement, personne ne peut croire que ce projet soit sorti de terre du jour au lendemain.

Ces nouveaux projets vont induire une explosion de la densification avec 15 000 habitants supplémentaires.

Nous allons donc passer d’une ville de 23 312 habitants en 2006 à 47 000 habitants sur un territoire non extensible de 3,44 km2. La densité va donc plus que doubler par rapport à 2006 , en passant de 6 800 à 13 650 habitants au km2 ! Le trafic automobile déjà fortement saturé, va également s’accroître considérablement avec environ les 11 000 véhicules supplémentaires attendus.

Pour une ville apaisée, l’urbanisme doit être transparent, concerté, partagé et accepté de tous en toute connaissance.

Pour les projets structurants modifiant durablement l’environnement et la structure sociale d’un quartier ou de la ville, voici nos propositions :

  • Pour des projets entre 250 et 500 logements, associer impérativement la population concernée par la mise en place d’ateliers et de concertations avant toute présentation de l’esquisse d’un projet,
  • Au-delà de 500 logements, organisation d’un référendum local.
Ambition Citoyenne : vos élus
Christophe Leroy & Nathalie Launay

Version imprimable de cet article Version imprimable
Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste