Ensemble, donnons un autre avenir au Plessis-Robinson

Accueil » Le Plessis-Robinson » Finances

Finances

Les articles de la rubrique

  • 21 avril 2015 - Le coût des routes hors PPP

    Si 40 % des routes du Plessis-Robinson sont aux mains du Partenariat Public Privé (PPP  ), le reste de la voirie municipale est géré par la commune. C’est bien l’objet d’un nouvel appel d’offre passé par les services de la ville dont le montant maximum annuel démontre l’absence d’économie induite par le fameux PPP  .

  • 13 avril 2015 - Le maire augmente les impôts locaux de 7,44 % !

    Au conseil municipal du 9 avril, le maire et sa majorité ont voté une augmentation des taux des impôts locaux de 7,44 %. Ils espèrent ainsi pouvoir poursuivre leur projet NOVEOS   et payer les dettes de la ville dont le maire a enfin reconnu qu’elles représentaient plus de 72 M€ !

  • 12 avril 2015 - Chronique de mensonges ordinaires au conseil municipal (mars 2015)

    Après celui de février, le conseil municipal de mars 2015 démontre à nouveau la désinformation ordinaire que le maire pratique sur les budgets comme sur tant d’autres sujets. Quelques exemples concrets de flagrants mensonges ou (pire ?) de démonstrations d’incompétence.

  • 7 mars 2015 - Chronique de mensonges ordinaires au conseil municipal

    Le conseil municipal du 5 février 2015 a permis de démontrer la désinformation ordinaire sur les budgets que le maire pratique. A l’aube des débats d’orientation budgétaire, quelques exemples concrets permettent de réfuter la propagande actuelle de la mairie sur les causes pour lesquelles les finances de la commune seraient exsangues.

  • 6 mars 2015 - Pourquoi ce manque de transparence dans les marchés publics du Plessis-Robinson ?

    Le Plessis-Robinson contrevient, en toute connaissance de cause, aux règles des marchés publics. La gestion des marchés publics est opaque dans notre ville et même la partie émergée de l’iceberg est particulièrement peu transparente.
    Malgré les alertes des élus d’opposition, la majorité municipale semble cultiver cette opacité...

  • 13 février 2015 - La dette du Plessis-Robinson continue à augmenter vite, très vite...

    Nous avions dénoncé le risque d’augmentation rapide de la dette avant les élections municipales de mars 2014. « Stabiliser la dette » faisait d’ailleurs partie des priorités de notre programme pour ces élections. Les chiffres de la dette en fin d’année 2013 (connus après les élections) confirment bien cette tendance.

  • 12 février 2015 - La vérité sur la dette dans les communes des Hauts-de-Seine

    Pour comparer la dette des communes, on ne peut se limiter à prendre en compte la dette uniquement contractée au niveau communal, car les communes font souvent partie d’une communauté d’agglomération qui finance des investissements nécessaires aux activités déléguées par la commune concernée.

    Avec 2 570 € par habitant, Le Plessis-Robinson est ainsi, dans le département, à la quatrième place des communes les plus endettées, après Levallois-Perret, Sceaux et Châtenay-Malabry. Entre 2008 et 2013, sa dette a augmenté de 1 651 € par habitant, la plus forte progression du département !

  • 16 mai 2014 - On parle du budget 2014 dans le Petit Robinson !?

    Une page entière du petit Robinson de mai 2014 consacrée au budget primitif de la commune Une relecture commentée s’impose : mensonges, erreurs, semi-vérités et approximations : tout est bon pour habiller la mariée !

  • 4 octobre 2013 - La dette du Plessis-Robinson augmente vite...
    Nous ne sommes pas seuls à le dire.

  • 18 décembre 2011 - Finances au Plessis : une dégradation inquiétante

    Tous les ans, notre maire nous fait un tableau idyllique des finances du Plessis-Robinson et se gargarise d’un bon rang dans le classement du magazine Challenge. On ne sait quels sont les critères de celui-ci mais une analyse attentionnée montre qu’en réalité, la situation devient de plus en plus inquiétante avec une envolée de la dette et des impôts locaux.

    Rendons cependant hommage au maire, le Plessis-Robinson est effectivement premier : il a le plus fort taux d’imposition locale dans sa strate pour le département des hauts de Seine.

0 | 10 | 20



Les tweets "PlessisPS"

Site d'information de la section du Plessis-Robinson du Parti Socialiste